Notre nouveau compagnon

Nous avons fait la merveilleuse acquisition d’un alambic en cuivre de 100 litres

La distillation au Cuivre, ses avantages… et inconvénients

Le cuivre est un oligo-élément indispensable au corps humain, il favorise entre autres l’immunité et protège contre les infections. Du fait de l’échange entre le cuivre et la plante durant la distillation, les huiles essentielles et les hydrolats s’attachent de molécules cuivrées. Le cuivre est un des meilleurs métaux pour conduire la chaleur, il chauffe vite et uniformément et diminue donc les pertes de chaleur dans l’alambic. Il refroidit également très vite et permet une manipulation aisée à la fin de la distillation. Le cuivre est antiseptique et bactéricide, il a le pouvoir de neutraliser de nombreux germes et bactéries qui sont capables de vivre sur de l’inox.

Contrairement à l’inox, le cuivre est plus tendre et moins résistant aux chocs, il est donc plus fragile. Il demande également plus d’entretien pour éviter qu’il ne s’oxyde au contact de l’air et de l’humidité. Il faut donc le nettoyer régulièrement avec du vinaigre blanc, le rincer et le sécher rapidement.

Le cuivre est utilisé depuis des siècles et encore aujourd’hui par les distillateurs soucieux de la subtilité de leur production et de l’âme de leurs huiles essentielles et de leurs hydrolats. Contrairement à l’inox, le cuivre n’est pas neutre, un échange se fait à l’intérieur de l’alambic entre le cuivre et la plante distillée. L’huile essentielle produite dans un alambic en cuivre est à l’image de la matière : colorée, chaude, ronde et communicative.

Pourquoi le cuivre?

Le cuivre est utilisé depuis des siècles et encore aujourd’hui par les distillateurs soucieux de la subtilité de leur production et de l’âme de leurs huiles essentielles et de leurs hydrolats. Contrairement à l’inox, le cuivre n’est pas neutre, un échange se fait à l’intérieur de l’alambic entre le cuivre et la plante distillée. L’huile essentielle produite dans un alambic en cuivre est à l’image de la matière : colorée, chaude, ronde et communicative.

Le cuivre est un oligo-élément indispensable au corps humain, il favorise entre autres l’immunité et protège contre les infections. Du fait de l’échange entre le cuivre et la plante durant la distillation, les huiles essentielles et les hydrolats s’attachent de molécules cuivrées. Le cuivre est un des meilleurs métaux pour conduire la chaleur, il chauffe vite et uniformément et diminue donc les pertes de chaleur dans l’alambic. Il refroidit également très vite et permet une manipulation aisée à la fin de la distillation. Le cuivre est antiseptique et bactéricide, il a le pouvoir de neutraliser de nombreux germes et bactéries qui sont capables de vivre sur de l’inox.

Cuivre, une meilleure conservation …

Tout produit qui passe au contact du cuivre se conserve mieux et plus longtemps. C’est un fait particulièrement intéressant dans le cas des hydrolats réputés très fragiles et peu stables. Les hydrolats distillés dans nos alambics en cuivre sont très stables et peuvent se conserver plus de 2 ans après la distillation sans voir apparaître de filaments mucilagineux et sans perdre d‘intensité dans leur parfum. Le cuivre possède également l’immense avantage de donner des huiles essentielles et des hydrolats offrant des parfums d’une intensité et d’une rondeur exceptionnelles. Les parfumeurs et les liquoristes le savent bien et travaillent exclusivement avec des alambics en cuivre.

L’alchimie

La distillation est un art alchimique, un échange subtil entre la plante, les matériaux et l’homme derrière l’alambic découlent des hydrolats d’exception qui rentre dans la composition de certains de nos produits telle que le Gommage visage qui contient de l’hydrolat de Consoude officinale (feuilles fraiches) et notre crème de jouir à la rose qui contient de l’hydrolat de rose de Damas (pétales fraiches)